6 plateformes de rédacteurs web freelance pour gagner de l’argent

personne en train de rédiger des articles sur son ordinateur

Si vous cherchez à gagner de l’argent avec la rédaction Web, il vous est indispensable de commencer à rédiger régulièrement.

Cela vous permet à la fois de vous entraîner, d’être confronté à des sujets divers, et de toucher vos premiers euros.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses plateformes pour des rédacteurs freelance où les clients viennent déposer des commandes de textes divers ou découvrir le profil de différents micro-entrepreneurs afin de leur demander une prestation.

Les connaissez-vous ? Voici la liste de plateformes de rédacteurs Web freelance pour gagner de l’argent !

Textbroker

Fonctionnement de la plateforme

Il s’agit de la plus ancienne des plateformes de rédaction Web.

Alors que la majorité d’entre elles demandent un numéro SIRET pour s’inscrire, ce n’est pas le cas de Textbroker.

Bien sûr, dès que vous touchez vos premiers revenus, il est préférable pour vous de créer votre activité pour être dans la légalité et déclarer l’argent gagné.

Vous pouvez rédiger en étant étudiant, par exemple ou pour compléter vos revenus.

Lors de votre inscription, un test est effectué. Il permettra de juger du niveau de rédaction : entre 2 et 5 étoiles.

Ensuite, vient une attente, plus ou moins longue, de la validation de votre compte.

Lorsque cette étape est passée, vous accédez à une liste de textes classés par catégorie et par qualité.

Les catégories correspondent aux thématiques abordées et la qualité au nombre d’étoiles décrochées. Lorsqu’un texte vous intéresse, il faut être réactif pour l’obtenir : le premier arrivé obtient la commande.

Les différents types de commandes

Sur Textbroker, il y a plusieurs sortes de commandes :

  • Les Open Order, ouvertes à tous, selon son niveau rédactionnel ;
  • Les Team Order : des équipes de rédaction sont formées par des clients. On peut postuler pour les rejoindre ;
  • Les Direct Order : un client vous envoie directement une commande par message privé.

La rémunération des Open Order est assez basse (1,3 centime le mot pour un niveau 4 étoiles), il faut donc miser sur la quantité de textes à produire pour gagner une somme intéressante. Le niveau 5 étoiles est le plus attractif (4 centimes /mot), mais difficile à obtenir.

La rémunération en Team Order est variable.

Enfin, le Direct Order est le plus stimulant : vous fixez vous-même votre tarif. Les clients qui ont apprécié votre travail peuvent vous passez commande via la plateforme.

Textbroker réévalue régulièrement les rédacteurs avec un contrôle des textes remis aux clients.

Avantages et inconvénients

La plateforme propose un certain volume de textes à rédiger avec des thématiques variées et la possibilité d’avoir des commandes directes.

Mais, le principal inconvénient est de ne pouvoir sélectionner qu’un texte à la fois : il faut le rédiger pour avoir accès aux autres commandes.

Scribeur

Fonctionnement de la plateforme

Comme sur Textbroker, un test est réalisé pour déterminer votre niveau rédactionnel. Là aussi, ce dernier est symbolisé par des étoiles.

La plateforme n’est ouverte qu’aux professionnels. À l’inscription, il faut fournir plusieurs documents, notamment son SIRET et une attestation d’activité de moins de 3 mois. Après quelques jours d’attente, vous avez accès à la plateforme.

Les textes sont classés par niveau de compétences de 2 à 4 étoiles. Ils sont souvent postés par lot.

Là aussi, il faut être réactif pour réserver au maximum 3 textes.

Une alerte e-mail est envoyée aux rédacteurs, mais pas en temps réel. Or, la plupart du temps, les commandes sont déjà attribuées. Il faut donc consulter régulièrement le site.

Lorsque Scribeur a des lots de commandes plus importants ou sur un plus long terme, un message est expédié aux rédacteurs pour qu’ils postulent si les thématiques les intéressent.

Pour cela, il faut envoyer un mail le plus rapidement possible et les textes sont directement déposés dans votre espace personnel. La rémunération est basse puisqu’au maximun, au niveau 5, vous touchez 2,75 HT les 100 mots.

Avantages et inconvénients

La possibilité de sélectionner 3 textes à la fois et de répondre à certaines candidatures par mail sont les avantages qu’offrent la plateforme.

Mis à part la rémunération, l’autre point négatif est le délai de paiement sous 30 jours après la remise de la facture, et le nombre de documents à renvoyer à chaque fois (attestation Urssaf, RIB) car la plateforme ne conserve pas ces données.

Rédacteur.com

Fonctionnement de la plateforme

Le fonctionnement est ici un peu différent.

Pour vous inscrire, il faudra, certes, fournir plusieurs documents ainsi que vous SIRET et patienter le temps de la validation. Mais pour avoir la chance d’obtenir des commandes, il vous faut postuler sur celles-ci.

Vous êtes notifié par e-mail quand un ou plusieurs textes sont déposés. Alors, vous êtes en concurrence avec l’ensemble des rédacteurs intéressés et vous devrez convaincre le client de vous faire confiance.

L’exercice peut être ardu, notamment si vous arrivez à peine sur la plateforme : certains clients regardent le nombre de commandes et d’avis que vous avez engrangés.

Beaucoup de rédacteurs n’arriveront pas à se différencier. Mieux vaut se positionner sur des thématiques que vous maîtrisez et le faire valoir.

Lorsque le commanditaire poste le briefing, vérifiez si vous avez un lien vers son site Web, cela permet d’avoir matière à discuter. Souvent, pour faire leur choix, les clients vous contactent par message privé pour avoir des exemples de textes ou des url qui donnent un aperçu de votre travail.

Les clients ont le choix entre 3 catégories de commandes : premier prix, standard et professionnelle. Cette dernière est celle qui rémunère le mieux, soit environ 2,5 centimes le mot.

De plus, il y a une section dédiée à la correction de textes : l’intérêt est que la rémunération est équivalente, mais le travail à fournir moins conséquent pour le rédacteur, qui est qualifié par son bon niveau en orthographe.

Avantages et inconvénients

L’avantage est la liberté de postuler aux commandes que vous voulez. Remportez un lot de textes est intéressant.

La mise en concurrence des rédacteurs Web, est quant à elle, dissuasive pour un certain nombre de personnes.

5euros.com

Il s’agit d’une plateforme qui réunit différents types de freelances, identique à Fiverr.

Après son inscription, il faut remplir les champs de son profil et ajoutez des micro-services.

Vous devez proposer un service à 5 euros, puis vous ajoutez diverses options afin de pouvoir facturer plus cher si possible.

Or, les rédacteurs Web cassent les prix et bradent leurs textes : 5 euros, 1 texte de 500 mots en moyenne. Dès lors, il est difficile de gagner de l’argent, d’autant plus que la plateforme va prendre 20 % de commission sur chaque commande.

Concrètement, pour être mis en avant par la plateforme, il faut souscrire un abonnement payant de 30 euros par mois. C’est ainsi la seule chance de booster sa visibilité. Dans ce cas, la commission disparait.

Seulement, les prestations de base étant relativement peu rentables, est-il vraiment intéressant d’investir ? Beaucoup d’inconvénients et peu d’avantages.

Wriiters

Cette plateforme diffère des autres, car ici, c’est le rédacteur qui dépose un ou plusieurs textes en les proposant à la vente, selon le tarif qui lui parait adéquat.

Une fois son inscription réalisée, il faut envoyer un texte de présentation de son domaine d’expertise entre 600 et 2000 mots. Le compte est ensuite validé si cette présentation est jugée correcte.

Celle-ci doit être optimisée sur des mots-clés correspondants à un domaine d’expertise précis, qui permettront aux acheteurs de contenu de trouver vos articles.

Wriiters prend une commission de 20 % sur chaque vente. Le principal avantage est de pouvoir avoir une rémunération libre qui correspond véritablement à la valeur de son travail.

Toutefois, il peut s’écouler du temps avant que votre texte trouve preneur.

Malt

Cette plateforme de mise en relation de freelances, tous domaines digitaux et de communication confondus, et de clients, fonctionne sur la base d’un algorithme qui va plus ou moins mettre en avant votre profil.

Pour cela, il faut :

  • un profil optimisé, bien renseigné, qui reprend les mots-clés ayant un rapport avec votre activité afin de ressortir dans les recherches ;
  • une belle photo de profil : il semblerait que, comme les photos apparaissent lorsqu’un client cherche un freelance, un physique engageant entraîne plus de prises de contact ;
  • des recommandations de clients sur la plateforme;
  • des missions : plus vous en aurez, plus serez avantagé par l’agorithme.

Le problème qui peut se poser est, justement, que l’absence de missions sur la plateforme freine votre visibilité. Or, on ne peut pas y remédier.

La seule opportunité pour apparaître davantage est de mettre à jour souvent son profil et ses disponibilités, ce qui permet de rafraîchir votre page et de la faire remonter dans les recherches.

Suite aux échanges avec de potentiels clients, vous devrez leur proposer un devis. La commission prélevée par Malt est de 12 % mais décroit lorsque vous conservez un client plusieurs mois d’affilée.

Le plus difficile reste de se faire connaître sur Malt.

Pour gagner de l’argent sur internet, les plateformes de rédacteurs Web freelance sont un bon point de départ. Elle permettent surtout de se faire connaître et de prendre ses marques dans le métier, ou d’avoir des missions ponctuelles. Inscrivez-vous sur plusieurs plateformes et conservez votre présence sur celles qui vous conviennent le mieux. Aussi, vous permettront-elles de gagner de l’argent avant d’avoir des clients sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *